“Laissons la rue aux enfants” à l’école Basly de Loos-en-Gohelle

Une 1ère action proposée par les parents et riverains volontaires de l’école Basly et animée par la ville et le CPIE Chaine des Terrils, a été mise en place vendredi 21 octobre 2022. Les 3 rues à proximité de l’école ont été temporairement fermées à l’heure de la sortie scolaire.

Objectifs :

🔸 Permettre aux enfants de se réapproprier la rue en étant en sécurité
🔸 Sensibiliser les parents sur l’existence de stationnement à proximité et inciter à leur utilisation ;
🔸 Faire une première expérimentation qui pourrait découler sur un test sur une plus longue durée de fermeture de rues aux heures d’entrée et sortie scolaire.

+ d’infos sur 👉 https://loos-en-gohelle.fr/rue-des-enfants/

Eco CO2 présent au Village Mobilité du Salon des Maires et des Collectivités Locales du 22 au 24 novembre 2022

Cette année et pour la première fois, Eco CO2 se regroupe avec 9 autres acteurs de la mobilité au sein d’un Village intitulé « collectif mobilité pour tous ».

Nous avons décidé de nous regrouper et de créer ainsi une synergie car nous partageons la même vision sur les enjeux d’inclusivité, de qualité de l’air et de sécurité de la mobilité. Nous interpellons ainsi collectivement l’ensemble des décideurs territoriaux sur l’importance de mettre en place des services de mobilité durables et inclusifs.

Nos solutions, souvent complémentaires, permettent d’adresser ces enjeux. Ainsi, de la navette autonome de la Macif aux programmes de mobilité solidaire développés par Coopgo Ecov et Mobicoop, de l’accompagnement de publics précaires par Mob’in et Wimoov à l’écomobilité scolaire par Eco CO2 et aux développement massif de la mobilité à vélo par Copenhagenize, nous sommes tous investis pour répondre aux enjeux sociaux, environnementaux, financiers et de santé liés à la mobilité.

Nous sommes convaincus que c’est au plus proche des territoires, à un niveau donc très local, que peuvent s’inventer et se mettre en place les formes innovantes de mobilité qui nous permettront de relever les enjeux écologiques et de solidarité de notre siècle. Nous invitons les acteurs territoriaux à venir nous rencontrer sur notre espace pour réfléchir ensemble aux modalités d’accompagnement de vos territoires. Nous serons ravis d’échanger et de vous proposer des méthodologies, outils et moyens adaptés.

Des tables rondes auront lieu du 22 au 24 sur notre espace convivialité afin d’en savoir plus sur nos services et d’échanger avec tous les acteurs.

La Presse en parle

Du 16 au 22 septembre c’était la semaine de la mobilité européenne. A cette occasion la presse a relayé l’idée d’une rentrée sans voiture et a mis en avant les alternatives pour emmener les enfants à l’école.

Le Monde explore les initiatives des associations de quartier qui organisent des pédibus ou des vélobus, et sécurisent les trajets.

20 minutes rentre dans le détail sur le programme Moby et les 26 millions de déplacements quotidiens liés au trajet domicile-établissement scolaire qui bien que courts sont souvent effectués en voiture.

Le Dauphiné explore trois alternatives pour emmener les enfants à l’école sans voiture.

Webinaire “L’écomobilité scolaire : Une porte d’entrée pour l’apaisement de la ville?” le 29/09 à 10h30

webinaire ecomobilité scolaire Adma - Eco CO2

Découvrez le replay du webinaire “L’écomobilité scolaire : Une porte d’entrée pour l’apaisement de la ville ?” organisé par l’Académie Des experts en Mobilités Actives (ADMA) et Eco CO2.

Webinaire animé par :

 🔸 Lionel FAURE, expert modes actifs à Grenoble-Alpes Métropole, présentera comment la ville de Grenoble utilise la création de rues écoles piétonnes pour l’apaisement des quartiers.

🔸 Nicolas Laks, délégué à la transition énergétique et écologique de la ville de Beaumont présentera son retour d’expérience sur l’utilisation de l’expérimentation pour un projet de rue scolaire à la ville de Beaumont.

🔸 Marianne Duffet du portail de l’écomobilité scolaire Mobiscol, présentera une sélection d’outils du Catalogue des aménagements sur comment apaiser les abords des écoles.

Participez à notre jeu concours Facebook « et toi, comment tu y vas ? »

Dans le cadre de la semaine de la mobilité qui se tiendra du 16 au 22 septembre 2022, Moby lance un grand concours national sur sa page Facebook @moby.ecomobilite. Ce concours s’adresse à tous les élèves suivant le programme Moby et à leurs parents.

Ce concours vise à mettre en avant les déplacements scolaires actifs dans le cadre de la semaine de la mobilité.

 

Le principe ? Prends-toi en photo sur ton trajet scolaire : à vélo, à pied, en trottinette, en skate… peu importe, du moment qu’il s’agit d’un mode de déplacement actif !

L’auteur de la photo la plus originale remportera 200€ en bon d’achat chez Decathlon pour s’acheter le moyen de locomotion doux le plus stylé ainsi qu’un atelier pour toute sa classe.

 

Pour participer :

S’abonner à notre page Facebook @moby.ecomobilite

Poster sa photo en commentaire avec le #mobychallenge

 

Règlement du jeu concours disponible ici.

 

Le programme Moby accompagne les collectivités et les établissements scolaires (écoles élémentaires, collèges et lycées) pour développer l’écomobilité scolaire. Pris en charge à 75% dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie (CEE), il vise à favoriser l’usage des modes de déplacements actifs et partagés. Moby est un programme validé par le ministère de la Transition écologique et par l’ADEME.

 

 
 
 
 

 

Beaumont expérimente une première action : “semaine test” pour terminer l’année scolaire en beauté.

A Beaumont, en Haute Savoie (74), la “semaine test” Moby s’est terminée vendredi 8 juillet : une
semaine pendant laquelle l’intégralité des stationnements devant l’école et sur la voirie a été remplacée par une large piste cyclable et une place de jeux pour les enfants. Parents et enseignants ont dû repenser leurs modes de déplacement et pour la grande majorité marcher 5 à 10 minutes depuis les quatre aires de stationnements situées à proximité. Certains ont préféré utiliser
le vélo en famille.

Un article paru le 12 juillet dans le Dauphiné édition Grand Genève, Chablais, Ain décrit parfaitement l’expérimentation : « Au bruit des moteurs et des claquements de portes s’est substitué celui des « bonjour » et des échanges parents-enfants le temps de la marche. Devant le portail de l’école, les dialogues ont commenté les bienfaits (et les désagréments) de cette expérimentation. À 16 h 30 les enfants, impatients de profiter de la place aménagée avec des jeux et des tables pour goûter, le tout entouré de verdures se sont emparés avec enthousiasme de cet espace sécurisé. Le bitume a été reconverti en support pour une fresque à la craie et un large bac à sable a été installé. »

A la fin de la journée les représentants du projet ont enlevé les installations éphémères et dressé un premier bilan de la journée, bilan très positif car de nombreux acteurs ont participé et se sont approprié le lieu. En espérant que la participation à l’enquête qui sera réalisée à l’issue de l’expérience soit aussi massive car cela aidera à nourrir le débat d’idées sur le projet de requalification de la rue Beaupré.

 

On se donne rendez vous à la rentrée pour connaître la suite.

Lancement du plan de déplacement de l’école Collery à Saint-Quentin dans les Hauts de France

Ce plan prévoit de limiter le dépose minute devant l’école et de proposer des solutions faciles à mettre en place sur la mobilité douce. Une finalité économique et écologique avec la volonté de changer les habitudes du tout voiture. 6 classes de l’école Collery soit 200 élèves vont être sensibilisés au sujet de l’écomobilité scolaire.

L’objectif avec le programme Moby est de réaliser un état des lieux puis de faire progressivement passer les usagers des voitures vers d’autres modes de déplacement.

Le plan d’action qui aura lieu sur 2 années commencera en septembre avec la présentation du projet aux parents, aux riverains puis le plan de déplacement sera lancé avec l’envoi d’un questionnaire aux habitués. En fin d’année les classes seront sensibilisées et c’est en juin 2024 que l’aventure s’achèvera. Tout est à écrire et si le projet remporte l’engouement escompté il pourrait s’étendre aux autres écoles et même à l’agglomération du Saint Quentinois.

Sensibilisation vélo à St-Brevin-les-Pins (44)

Les élèves de la classe de CM1/CM2 de l’école La Pierre Attelée à St-Bervin-les-Pins ont reçu une animation pas comme les autres!

Depuis quelques mois, Laura Daniel (de l’association Alisee) intervient à l’école de La Pierre Attelée à St-Brevin-les-Pins dans le cadre du programme Moby. Entre concertations au Plan de Déplacements Etablissement Scolaire et animations en classes, Laura mobilise et sensibilise les enseignants, parents d’élèves et enfants à la philosophie du programme Moby.

Ce matin, Laura s’est rendue à l’école et a dispensé une animation particulière, centrée sur la pratique du vélo, à la classe de Mme Claudine Dubray et sa remplaçante Julie, composée de CM1 et CM2. L’atelier commence toujours par un comptage: comment chaque enfant est venu à l’école ce matin? A sa grande surprise, 16 élèves sont venus en vélo, 1 à pied, 1 en bus scolaire et 5 en voiture.

 

Laura leur a ensuite demandé pourquoi, selon eux, la voiture était à éviter au maximum: «La pollution», «dans la voiture on est enfermés», «les voitures créent trop d’insécurité» et «le gasoil, ça sent vraiment pas bon!», sont les réponses qu’elle a reçues. A l’inverse, à la question «quels sont les avantages des modes alternatifs?», les élèves ont répondu : «à pieds on peut se défouler, courir, sauter!», «à pieds on peut retrouver des amis et partager un bon moment». «A vélo on est libre, on respire le bon air», «ça pollue pas» et «ça fait travailler les jambes». Sans oublier, également que le bus, «c’est aussi convivial» et «beaucoup de personnes peuvent y voyager».

En groupes de 5/6, les élèves ont ensuite été sensibilisés aux différentes parties du vélo et leur usage: le cadre, la roue, la chambre à air, le dérailleur, les freins, le guidon… et les équipements obligatoires par la loi française: le gilet jaune en campagne ou par temps de pluie, les lumières, réflecteurs, la sonnette, les freins et enfin le casque pour tous les enfants de moins de 12ans. Enfin, pour rentrer dans le concret, les petits groupes ont pu découvrir les panneaux de circulation et se renseigner sur les droits des vélos. En effet, jusqu’à 8 ans les enfants peuvent être à vélo sur le trottoir !

Après avoir appris ce qu’est un «céder le passage» et une «priorité à droite», c’est parti! Accompagnés d’un parent d’élève, de Monsieur Dubois (responsable collectivité sur le programme Moby et Chargé de mission mobilité à la CC Sud Estuaire), de Laura et de l’enseignante remplaçante, les élèves de CM2 ont tous pris leur vélo, leur casque, et ont effectué le trajet depuis l’école jusqu’au collège de St-Brevin-les-Pins. Ils se sont ainsi familiarisés avec un potentiel chemin qu’ils emprunteront à la rentrée prochaine.

Pendant ces vingt minutes aller puis retour, les élèves ont pu mettre en exercice leurs nouvelles connaissances acquises au cours de l’animation Moby et se rendre compte des dangers potentiels de la route. Comme l’a souligné l’un des élèves participant, «cela permet de devenir autonome». En effet, l’intérêt de la démarche Moby est aussi de permettre aux enfants de grandir dans un espace adapté et envisager plus d’autonomie dans l’espace public pour les enfants. A la fin de la sortie, les accompagnateurs ont remarqué qu’il manquait de la place pour que chacun puisse attacher son vélo dans l’école. Les actions qui seront menées dans le cadre du programme Moby porteront peut-être sur ce type d’équipement. Un grand bravo à l’enseignante de cette classe et à sa remplaçante,qui ont eu l’initiative d’organiser cette sortie et permis de lier Moby à cet événement.

L’envolée du vélo en France : marché, démocratisation et Made in France

L’utilisation du vélo explose en France :  du vélo taff au vélo école, un très haut potentiel

Les Français ont investi en masse dans la petite reine en 2021 : près de 2,8 millions de vélos ont été vendus l’année dernière. Les ventes de vélos ont connu une croissance de 4 % en volume et de 15 % en valeur par rapport à 2020.

Cette embellie se constate majoritairement dans les métropoles (+31 % en milieu urbain entre 2021 et 2019, contre +14 % en milieu rural sur la même période). Plusieurs grandes villes voient d’ailleurs de nettes progressions sur l’année : hors périodes de confinement, Lyon, Tours et Bordeaux ont enregistré 8 % de passages supplémentaires par rapport à 2020. Le « velotaff » qui consiste à aller au travail à vélo y est pour quelque chose. Le moment idéal pour les villes de mettre en place le programme Moby dans tous les établissements scolaires afin d’encourager le « vélo école ».

Cependant, qui dit davantage de cyclistes dit souvent davantage d’accidents, il faut donc absolument améliorer la sécurité des cyclistes en construisant plus de pistes cyclables et d’aménagements spécifiques.

Vélos électriques et vélos cargos, la démocratisation du vélo pour tous

En 2021, le marché a en outre été fortement porté par les vélos à assistance électrique (VAE), qui ont établi un nouveau record à 660 000 exemplaires vendus (+28% sur un an). Les VAE représentent désormais près d’un vélo sur quatre vendus en France. Ces derniers permettent une démocratisation de l’utilisation du vélo à tout âge ainsi que dans des zones vallonées.

Quelque 17 000 vélos cargo, utilisés pour transporter des enfants ou des marchandises, ont également été vendus, soit une augmentation de 50 % sur un an.

La production de vélos en France a aussi fortement augmenté en 2021, à 804 744 unités (+25%) dont près de la moitié sont des VAE, peut être l’opportunité pour le Made in France de se développer encore davantage.

A vos agendas : inscrivez vous au webinaire “Comment accélérer la transition énergétique sur votre territoire ?” le 17/05 à 14h30

Inscrivez-vous au prochain webinaire “Comment accélérer la transition énergétique sur votre territoire ?“,  qui aura lieu jeudi 17 mai de 14h30 à 15h30.

 

Webinaire animé par :

 

🔸 Cécile Vasseur, responsable marketing et commercial chez Eco CO2, qui vous présentera pourquoi les programmes Moby et Watty sont adaptés à toutes les collectivités et comment ils s’intègrent dans votre stratégie de transition écologique et deux collectivités témoigneront sur leurs retours d’expérience.

 

🔸 Julie Ruault, Chargée de mission transition énergétique et mobilité, de la Communauté de Communes Massif du Vercors, sur l’écomobilité scolaire

 

🔸 Gilles Marin, Syndicat départemental d’Energies de la Manche  (SDEM50) pour la mise en oeuvre du programme Watty sur 13 écoles et 75 classes sur l’année 2021-2022.

 

 

 

Connexion à l'espace connecté

moby écomobilité

Si vous rencontrez un problème pour vous connecter, veuillez vous référer à votre coordinateur.