Un projet de minibus fonctionnant à l’hydrogène présenté au concours CGénial !

Le mercredi 27 mars 2024, dix élèves du collège Gilles de Gouberville de Saint-Pierre-Eglise ont présenté, lors de la Finale de l’Académie de Normandie du concours CGénial, en partenariat avec le programme MOBY, leur projet d’un minibus fonctionnant à l’hydrogène. Ce projet de mobilité innovant a été initié par M. KERLEROUX après sa participation à un Comité MOBY organisé au sein de son établissement l’année dernière. Avec l’appui de Mme RENOUF, les deux professeurs ont donc proposé aux élèves de 3ème qui étaient volontaires, de réaliser durant le temps des EPI un projet en lien avec les actions du programme MOBY à savoir comment se déplacer demain pour répondre aux enjeux climatiques ?

Inspirés par le modèle de la BMW IX5, les élèves ont souhaité comprendre ses avantages et ses inconvénients. Professeurs et élèves se sont donc mis au travail pour réaliser un minibus pouvant emmener les élèves de Saint-Pierre-Eglise sans émettre d’émissions de CO². A partir d’une maquette préexistante, les élèves ont donc réfléchi à toute la technicité d’un tel moyen de transport en essayant de comprendre son fonctionnement. La maquette disposait déjà des réservoirs d’oxygène de l’air (O²), d’hydrogène et d’une pile à combustible. Ce mécanisme n’étant pas si simple à comprendre, les élèves ont donc dû apprendre quelques notions de chimie pour aller plus loin dans le projet. Un nouvel apprentissage que les élèves ont minutieusement préparé pour le concours pour mettre toutes les chances de leurs côtés et qu’ils expliqueront alors lors de la présentation au jury : « Alimentée par l’hydrogène stockée dans les réservoirs, la pile à combustible va transformer l’oxygène et l’hydrogène en eau (H²O). L’hydrogène est donc le vecteur d’énergie qui permettra d’alimenter la pile à combustion pour faire fonctionner le moteur. Le véhicule ne rejetant que de l’eau, son impact carbone est alors nul ».  Un processus complexe que les élèves ont savamment réalisés en équipe. Ils ont construit quatre voitures en changeant le mécanisme du moteur ou la source d’énergie (solaire ou électrique) afin de comparer leur efficacité et pouvoir ainsi étudier toutes les données pour les exposer au jury lors de leur présentation.

L’équipe complète s’est donc donnée rendez-vous à l’ENSI Caen le mercredi 27 mars après-midi. Au programme, trois présentations à réaliser devant un jury composé de professeurs-chercheurs, enseignants et étudiants. Avec l’aide d’un support réalisé par leurs soins rassemblant les données étudiées et les vidéos de leurs travaux ainsi que de leurs maquettes en état de marche, les élèves ont exposé leur projet devant trois jurys différents. Un exercice compliqué mais qu’ils ont brillamment réussi. Une fois le stress passé, nous avons profité des délibérations pour aller à leur rencontre afin de recueillir leurs témoignages vis-à-vis de cette aventure : « Ce projet nous a été présenté par nos professeurs lors d’un cours de technologie à la rentrée. Nous avons tout de suite été intéressés par cette idée et nous avons souhaité y participer. Le processus de création a parfois été frustrant car bien que nous respections le mécanisme, toutes les maquettes des véhicules n’avançaient pas. Le moment que nous retiendrons le plus de toute cette expérience, c’est aujourd’hui car elles se sont tous mises à fonctionner et nous avons pu les présenter au jury ».

Nous leur avons ensuite demandé si le programme MOBY les avait incités à changer leurs habitudes de déplacement : « Bien sûr ! Comme pour toutes les questions liées à l’écologie, nous nous sommes rendu compte de l’impact des transports dans les questions écologiques. Trouver un moyen de se déplacer autrement sans polluer, c’est quelque chose que nous portons désormais comme aspiration. Trouver des alternatives aux véhicules utilisant de l’énergie fossile, c’est tout le pari que nous avons fait et qui nous animera dans nos futures activités car nous sommes la prochaine génération et nous avons un rôle à jouer ».

Bien que le concours soit passé, les élèves du collège de Gilles de Gouberville ont encore du pain sur la planche. Leur objectif pour les prochaines semaines ? Proposer aux politiques un modèle miniature du mini-van avec tous ses éléments qui pourrait devenir, qui sait, le mode de transport de demain pour se rendre au collège ! Affaire à suivre…

Vous aimerez aussi

Connexion à l'espace connecté

moby écomobilité

Si vous rencontrez un problème pour vous connecter, veuillez vous référer à votre coordinateur. 

Recevez nos actualités